Bien parées pour avancer !

Du bon lait de Bresse et moins d'impact carbone!

par Emmanuelle RICHARD

SIREN: 380 911 2

Devrouze, France
J-21
Don avec contrepartie
25 € collectés
Objectif de 1 000 €
2 %

Votre contribution vous sera intégralement remboursée si le projet n'atteint pas 60% de son objectif.


Partager ce projet

Présentation du projet

Qui sommes-nous ?
 

Emmanuelle et Jean-Claude Richard, nous sommes associés au sein de la Société Civile d’Exploitation Agricole (SCEA) des Vions dans le village de Devrouze, en Saône-et-Loire. 

Plusieurs prestataires de service et un groupement d’employeurs permettent de mener les différents travaux. 

Avec Emmanuelle, c’est déjà la quatrième génération de la famille Richard qui poursuit l’activité agricole !

Passionnés par l’élevage, nous travaillons toute l’année, avec des journées bien remplies qui commencent souvent tôt mais offrent de belles surprises, comme cette vue sur le Mont-Blanc depuis la ferme au petit matin :

Que faisons-nous ?
 

Notre ferme est typique de la Bresse : nous élevons près d’une centaine de vaches laitières et cultivons 250 hectares de terres pour nourrir le troupeau (prairies, maïs, orge) et vendre des céréales et oléo-protéagineux comme le soja. 

La production laitière est notre atelier historique et dominant, c’est grâce au développement laitier que nous avons pu progressivement drainer les terres, une vraie nécessité dans nos prairies humides de la Bresse. 

Nos vaches sont de race montbéliarde, reconnaissables à leur robe blanche et marron. Nous nourrissons les vaches avec les fourrages produits sur l’exploitation – l’herbe représente 40% de la ration des vaches – et nous fabriquons l’alimentation avec le maïs et l’orge cultivés sur la ferme. 

Notre lait est commercialisé auprès de l’entreprise Danone, qui vient collecter le lait tous les deux jours pour l’acheminer à son usine de Saint-Just-Chaleyssin (38) au sud de Lyon pour fabriquer des crèmes desserts (les fameuses Danette !) et des yaourts brassés. 

Les cultures de vente sont commercialisées auprès de la coopérative locale à laquelle nous adhérons. 

Depuis plusieurs années nous avons aussi développé la production d’énergie, avec des panneaux photovoltaïques sur les toitures de certains bâtiments, et un projet collectif de méthanisation des effluents d’élevage qui a vu le jour à quelques kilomètres de la ferme.

Nos engagements…
 

… pour l’environnement

Nous sommes engagés depuis de nombreuses années dans la démarche d’agriculture raisonnée, ou maintenant régénératrice : nous avons à cœur d’adapter nos pratiques agricoles aux nouveaux défis environnementaux. 

La méthanisation collective permet à partir de nos effluents d’élevages de répondre à la demande énergétique de 700 foyers, et produit un digestat qui a permis de réduire de moitié les apports d’engrais minéraux sur les maïs et une partie pour les blés. L’engrais organique est par ailleurs épandu avec une tonne équipée de pendillards qui permet d’apporter au plus près des plantes une dose adaptée, ce qui limite les déperditions d’ammoniac dans l’air.

Afin d’optimiser la fertilisation nous effectuons régulièrement des analyses de sol ce qui nous permet d’ajuster au mieux les apports. 

Les terres cultivées sont systématiquement couvertes en hiver afin de ne pas laisser le sol nu – risque de lessivage – et de nourrir les sols et les animaux via des cultures intermédiaires. Nous implantons par exemple à la fin de l’été après les récoltes de la phacélie, une plante qui se développe comme engrais vert et est détruite par le gel, ce qui permet ensuite de l’incorporer en sol en préparant la culture de l’année suivante:

 Semence de phacélie non enrobée - Fertilité et restructuration du sol

Nous avons couvert la fosse dans laquelle nous récupérons le lisier des vaches pour la protéger de la pluie et limiter la quantité d’effluents liquides à épandre. Cette toiture a aussi été équipée de panneaux photovoltaïques pour produire de l’électricité.

Depuis l’année dernière, avec notre organisation de producteurs, l’Association Laitière Jura Bresse, et la laiterie Danone, nous avons arrêté les achats de concentrés alimentaires non français (tourteaux de soja essentiellement). Nous avons souhaité privilégier un approvisionnement local avec notre coopérative et ainsi bannir le recours aux matières premières sud-américaines qui peuvent être liées à la déforestation et dont l’acheminement génère un bilan carbone élevé. 

…pour prendre soin de nos vaches

Nous avons mis en place deux stations de traite robotisées qui permettent aux vaches d’aller se faire traire à toute heure du jour et de la nuit dès qu’elles en ressentent le besoin… et quand elles ont des accès de gourmandises, car la traite est l’occasion de leur proposer des concentrés alimentaires riches en protéines. 

Une fois la période de lactation terminée, les vaches taries profitent du pâturage et du grand air – sauf en hiver, on veille bien sûr à leur confort ! – de même que les génisses, les jeunes qui sont destinées à rejoindre le troupeau laitier. 

La stabulation est équipée de ventilateur avec brumisation afin de limiter le stress thermique lors des périodes de fortes chaleurs. 

Les queues des vaches sont régulièrement tondues afin d’éviter que les impuretés ne s’y accumulent et ne se transmettent au sein du troupeau.

Nous avons à cœur d’apporter un soin particulier aux veaux : à la naissance, nous les laissons systématiquement avec leur mère, ce qui permet au veau de prendre le colostrum à la bonne température et de bénéficier des qualités maternelles de sa mère.

En hiver, quand il fait froid, nous n’hésitons pas à mettre des couvertures sur les petits veaux !

Lorsque au bout de quelques semaines il faut ébourgeonner les pousses de cornes – pour éviter des blessures dans le troupeau et nous protéger – nous pratiquons systématiquement une anesthésie générale doublée d’une anesthésie locale et d’un antidouleur au réveil. 

Nos jeunes génisses sont équipées d’anneaux pour éviter qu’elles ne se tètent entre elles : cela limite le risque d’atrophie des mamelles… et il paraît que les piercings sont à la mode chez les vaches !

En cherchant à toujours mieux prendre soin de nos vaches et à veiller à l’environnement, c’est aussi nos conditions de travail que nous améliorons !

A quoi va servir la collecte ?

Et la suite ?

Aujourd’hui nous cherchons à encore améliorer notre empreinte carbone.


Nous avons, avec l’appui technique d’un conseiller en élevage, bâti un plan d’action pour réduire de près de 20% nos émissions en carbone en cinq ans, grâce notamment au digestat de la méthanisation, à l’approvisionnement en tourteau local mais aussi un travail sur la longévité du troupeau afin de garder plus longtemps les vaches au sein du troupeau laitier sans pénaliser la qualité du lait livré.

Nous nous équipons pour le bien-être de nos vaches et un meilleur confort de travail
 

 


Cette année, nous investissons dans une cage de parage. L’objectif pour nous est de disposer d’un outil sécurisé pour parer les sabots de nos vaches à chaque tarissement : cela leur assure de bons appuis et limite les risques de boiteries et donc de recours aux antibiotiques. 



Nous allons aussi installer une nouvelle brosse pour que nos vaches puissent davantage se frotter : elles en raffolent. 

Quand une vache retrouve le bâtiment après sa période de tarissement, elle se précipite systématiquement vers la brosse, et on peut vous dire… que ça décoiffe !

Concrètement, comment nous aider ?

Dans le cadre de notre engagement dans le programme Les 2 Pieds sur Terre, Danone contribue à hauteur de  7 500€. 

Nous sollicitons votre participation pour soutenir le développement de notre ferme qui se veut résolument engagée dans une agriculture régénératrice : bien-être des éleveurs, préservation de l’environnement, bien-être animal. 

Nous prenons bien sûr notre part en autofinançant le montant restant. 

Nous acceptons également les participations par chèque :
Ordre : SCEA DES VIONS
Envoyer à l’adresse : 24, Route des Vions 71330 DEVROUZE

 

J-21
Don avec contrepartie
25 € collectés
Objectif de 1 000 €
2 %

Votre contribution vous sera intégralement remboursée si le projet n'atteint pas 60% de son objectif.


Origine des contributions :

100% particuliers | 0% professionnels

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Merci

Merci pour votre soutien



Sélectionner

Pour 25 € ou plus

Du lait frais

Venez récupérer un litre de lait frais



Sélectionner

Pour 50 € ou plus

Parrainez

Parrainez un de nos petit veau



Sélectionner

Pour 70 € ou plus

Un parrainage et du lait

Parrainez un de nos veaux et venez récupérer un litre de lait



Sélectionner

Pour 100 € ou plus

Un panier de produits locaux

Des bons produits de la région à retrouver (miel, rillette et notre bon lait)



Sélectionner