Un coup d’œil pour un coup de pouce!

Du bien-être animal, de l'autonomie protéique et des haies pour favoriser la biodiversité dans mon élevage laitier des Monts du Lyonnais.

par Hubert GOUTAGNY

SIREN: 398860346

Aveize, France
Succès
Don avec contrepartie
1 680 € collectés
Objectif de 1 000 €
168 %

Projet financé

le 14 janvier 2022

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

Je m’appelle Hubert, je suis éleveur et producteur de lait dans les Monts du Lyonnais sur la commune d’Aveize, lieu propice à la randonnée, grâce aux nombreux chemins typique des Monts du Lyonnais. Ma ferme se situe entre Aveize et le centre médical de l’argentière.

  

Je produis du lait, des châtaignes et des noix vendues sur les marchés de Chazelle sur Lyon, Veauche et Saint Galmier, je suis un des derniers éleveurs à vendre ces « fruits d’automne »

J’ai 40 vaches principalement de race Montbéliarde et une dizaine de génisses. Je me suis installé sur la ferme familiale en 1993. 
Je vends mon lait à la laiterie Danone, située à 80 km de ma ferme, qui produit les fameuses Danette. 

Mes animaux sont nourris avec des fourrages et pâturages de ma ferme. Il y a 14ha de pâturages autour de l’étable pour que les vaches puissent en profiter du printemps jusqu’au début de l’hiver. 

  

Je suis convaincu que plus mes vaches broutent, plus elles sont heureuses. Je veux les mettre dans les meilleures conditions pour qu’elles puissent en profiter le plus possible.

Depuis 1993, mon exploitation a beaucoup évolué.
A l’époque, je faisais la traite au pot et les vaches étaient attachées l’hiver. C’était autant pénible pour moi que pour les vaches. Depuis 2007, j’ai construit une stabulation, avec une grande aire de couchage paillée et une salle de traite pour notre confort.

Avant
Maintenant

Chaque année, j’améliore un peu nos conditions de vie sur la ferme. 
Dans cet esprit, j’ai décidé de participer au programme « Les 2 Pieds sur Terre » avec ma laiterie Danone, et nous avons calculé l’empreinte carbone de ma ferme. 

Le saviez-vous ? 
 

Sur ma ferme je produis l’équivalent des besoins journaliers de plus de 1 000 personnes, je contribue au stockage de plus de 87 tonnes de carbone grâce aux nombreuses prairies et haies qui font le bonheur des marcheurs et aussi de mes vaches.

L’empreinte nette de mon activité est de 0,83KG de C02 par litre de lait, ce qui est plutôt un bon résultat. Grâce à ce diagnostic, j’ai pu identifier des actions permettant de limiter encore mon impact sur l’environnement tout en améliorant mes conditions de travail et le bien être des vaches. 

1) Améliorer les conditions de pâturages des vaches
 

Pour que les animaux profitent encore plus des pâtures, je veux mettre en place un système de pâturage tournant (paddocks). Ça permet d’éviter le gaspillage de l’herbe par le piétinement et permet aux vaches d’avoir toujours une bonne herbe riche pour faire du bon lait. 

Pour m’aider à les amener au pâturage, j’ai décidé de former un jeune chien de troupeau qui s’appelle « SALVA », il permettra d’orienter les vaches vers les paddocks. Je vais devoir le former tout au long de son apprentissage.


 2) Produire de la luzerne et réduire la production de maïs, être plus autonome 
 

Je souhaite implanter de la luzerne en remplacement de 6ha de maïs. C’est une plante naturellement riche en protéines qui améliorera mon autonomie. Les vaches l'adorent et c’est très bon pour la vie microbienne de mon sol. 

Je vais aussi essayer des mélanges appelés méteil, à base de seigle forestier, pois, vesce et trèfles. Ces cultures améliorent les sols grâce aux racines pivotantes et sont moins gourmandes en eau et en fertilisants. En plus, je peux les implanter sans labour, c’est encore mieux pour préserver la qualité de mon sol et limiter le risque d’érosion. 

Dernier avantage de ces espèces, elles attirent moins les sangliers qui viennent régulièrement nous rendre visite…

3) Améliorer les conditions de logement des animaux
 

Je vais agrandir de 270m2 l’étable des vaches pour qu’elles aient plus de place pour un meilleur confort de couchage quand elles choisissent de dormir à l’intérieur. Elles choisissent ce qui est le mieux pour elles, c’est la base du bien être animal pour moi. 

Dans cette extension elles auront des ventilateurs pour les fortes chaleurs, une brosse pour se bichonner, et je vais l’équiper d’une caméra pour la surveillance à distance des mises-bas (naissance).

4) Améliorer le logement des génisses
 

Les génisses sont des vaches qui n’ont pas encore fait de veau, elles sont l’avenir de mon troupeau. Je veux améliorer leurs conditions de vie à la ferme pour en faire de très bonnes vaches. Pour cela, je souhaite construire un nouveau bâtiment pour mes génisses. 

Maintenant
Le projet

5) Entretenir les haies durablement pour favoriser la biodiversité
 

Engagé dans une agriculture régénératrice depuis de nombreuses années, je plante et entretiens l’intégralité des haies de ma ferme. Je vais m’engager dans une gestion durable dans le cadre du label Haie. Ces haies sont importantes pour limiter l’érosion, abriter mes animaux et contribuent à façonner le paysage pour le bonheur des randonneurs. Il y a presque 9KM de haies sur ma ferme.

Tous ces changements devraient me permettre de réduire encore de 28 tonnes de carbone mes émissions soit une réduction de 11%.

A quoi va servir la collecte ?

Mon projet est estimé à 120 000€, je vais autofinancer les gros travaux (bâtiment, terrassement…) pour environ 100 000€, et je sollicite votre participation pour les restes des actions, favorisant l’amélioration de mes conditions de travail, améliorant le bien être des mes animaux, la préservation des sols et des haies. 

Pour réussir ce projet, il reste à financer :

- Formation du chien 200€
- Création de paddocks de pâturages 1000€
- Abreuvement aux pâturages 2000€
- Luzerne et méteil 2000€
- Brosse à vache 1500€
- Ventilation et camera 6500€
- Aménagement du Logement des génisses 7000€

Ma laiterie Danone contribuera par le programme « Les 2 pieds sur Terre » à hauteur de 7 500€.

Pour la collecte, je fixe un premier palier à hauteur de 1 000€.
Ceci financera la formation du chien, et une partie des aménagements au pâturage.

Nous passerons un second palier à hauteur de 3 000€, qui permettra de financer la brosse à vache, et de terminer les aménagements aux pâturages.

UN GRAND MERCI A VOUS TOUS, EN ATTENDANT DE VOUS VOIR SUR MON EXPLOITATION.

Succès
Don avec contrepartie
1 680 € collectés
Objectif de 1 000 €
168 %

Projet financé

le 14 janvier 2022

Cette collecte est terminée.

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Du lait

Merci et un bon litre de lait vous attend
A retirer sur place avec votre bouteille



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 20 € ou plus

Un litre de lait

et 1 petite botte de foin ou de paille pour le paillage de votre jardin



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

Balade aux champs

Venez nous accompagner aux champs avec Salva (chienne border collie) pour rentrer les vaches et repartez avec 3 litres de lait,
Merci de prévoir vos bouteilles



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 75 € ou plus

Et en tracteur!

Contrepartie précédente
+ un petit tour en tracteur



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

Assister à une traite

Allez chercher les vaches aux pâturages accompagné de la chienne border collie
et assister à la traite tout en donnant le biberon aux petits veaux



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 150 € ou plus

Venez découvrir l'exploitation

+ une balade sur les sentiers pédestres jusqu’au barrage de la Gimond, tout cela suivi d’un buffet campagnard sur la ferme



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 200 € ou plus

Une nuit à la ferme

Contrepartie précédente
Et si vous le désirez, venez plantez votre tente pour une nuit



Cette contrepartie n'est plus disponible